Paysages Nature·Voyage

Jardin éphémère 2020 sur la Place Stanislas à Nancy ~ Ephemeral Garden

Hello vous !

Coucou, si vous avez le moral en berne, je vous propose une balade sous la pluie. La nature en ville c’est possible. Les yeux oublient les gouttes d’eau.

🔺 Attention saturation, j’ai pris 50 photos, j’ai eu du mal à faire une sélection, la pluie magnifie les pavés, le bois, aucune retouche à faire. Photos à main levée, le parapluie dans l’autre main.

🔺Traduction anglaise par moments pour mes lecteurs du monde entier (un peu pompeux, mais…) la carte d’octobre par exemple avec les pays en rose dont Laos, Népal, Norvège, Turquie, Nouvelle Calédonie…. )

Voici le Jardin éphémère de Nancy : une scénographie végétale originale pour le thème de cette année 2020 Terre ou désert ?

Le 17ème jardin éphémère avec sa forme d’œil, propose une vision du fertile sur la minérale place Stanislas

A Voir ou revoir le Jardin éphémère 2019 article

Terre ou désert ? Avec son dessin en forme d’oeil et son regard porté sur notre planète, il pose une question simple : le réchauffement climatique.

L’homme va-t-il protéger sa terre nourricière en protégeant sa fertilité ou, pire des scénarios, accélérer l’appauvrissement des sols et, in fine, la désertification déjà galopante sur plusieurs continents ? L’enjeu est de taille. La scénographie végétale originale comporte de multiples symboles visuels disséminés dans ses seize scènes.

Entrez avec moi

Seize scènes végétales

Seize objectifs braqués sur l’aride ou le fertile, le froid ou le chaud, le sec ou l’humide.

Terre ou désert ?

Lorsque l’être humain s’éveille enfin à l’écologie, un principe de conservation de l’espèce, qu’il porterait intimement dans sa chair, le pousse alors à réagir. Est-il aujourd’hui capable de changer radicalement ses choix, ses comportements, pour sauver son unique planète ? Il lui faut d’abord faire un constat implacable. Sa terre nourricière doit le rester, sous peine d’un évanouissement de la vie. Sans cela, c’est sa propre disparition qui se dessine. 2 force de massacrer à grande vitesse les écosystèmes à l’évolution lente et millénaire, la fertilité cet humus de vie, se raréfie dangereusement.

When human beings eventually arise into ecology, they feel motivated to apply the principle of conservation for the species that are most intimately in their hearts. However, are humans now prepared for a thorough change of their choices, lifestyle and behaviour to save their planet? They must first submit an uncompromising report. Mother Earth should remain the source of nourishment. Otherwise it will fade away and contribute to its own disappearance. Due to the accelerated degradation of the ecosystems whose development covered long millennia, fertility – this humus of life – is dangerously depleting.

Si le réchauffement climatique produit ses multiples effets délétères, les sécheresses à répétition mènent, par exemple, à la désertification. Le phénomène, bien connu en Afrique, est aussi présent dans de nombreuses régions du globe, en Asie notamment. Il concerne même des territoires gigantesques. Une spirale infernale qu’il faut absolument briser. Les plantes, les arbres en particulier, peuvent y aider. À sa modeste échelle, le jardinier le sait bien.

6 / oasis

Dans le Grand Sud, le désert ne s’en laisse jamais compter, c’est lui qui dicte sa loi implacable. Il déchire rarement sa peau de sable chauffée au soleil pour laisser jouer l’oasis. C’est l’eau, aidée par l’ingéniosité de l’homme, qui fait alors le travail. Elle se faufile, discrète, en canaux d’irrigation. Elle se fraie un chemin, bravant l’évaporation instantanée. Dracena, Cycas, Pformium, Euphorbia, Aeonium, Aloe poussent groupés, en carrés réguliers. Une géométrie devenue vivante, verte, libre.

Sandy deserts will never be tamed and only its relentless law is to be applied. Opening its skin made of sand scorched in the sunshine to let the oasis come in is more than exceptional. It is water and human ingenuity to which we owe for the creation of this unexpected haven. The water discreetly weaves its way in irrigation canals, follows narrow channels to circumvent instant evaporation. Dracena, Cycas, Pformium, Euphorbia, Aeonium, Aloe grow in groups and the geometry of their regular squares are symbols of green life, pure free

7/ La terre se pause | The earth pauses

Notre planète connaît des tourments ? Son cycle est perturbé ? L’homme la malmène ? Quoi de plus salutaire alors que de faire une pause ? De s’allonger pour contempler la voûte céleste, de se nourrir d’air, de vent, de pluie et de soleil pour réfléchir et agir. De cette contemplation bercée par les herbes aux écouvillons, à l’ombre d’un mûrier, naîtra peut être une révolution. Celle du respect de la matrice, du globe qui nous héberge, nous nourrit, nous fait vivre.

Is the planet in turmoil ? Is its cycle disturbed? Are human beings abusing it? Is there anything more beneficial than taking a break? Such as to lie down to contemplate the celestial vault, or to feed on air, wind, rain and sun, ponder and act. Who knows?  Maybe contemplation cradled by the fountain grass in the shade of a mulberry tree will cause a revolution, paying full respect to the foster mother i.e. the globe which is our host and provides necessary nourishment for us to live.

8/ Par la case yourte | Via the yurt

L’élément le plus important de la vie nomade mongole est sans aucun doute la yourte traditionnelle. Mais sur le jardin, elle a voyagé autour du monde et s’est métissée avec la case africaine. Résultat, une architecture qui puise son originalité dans ces racines millénaires. Signe des temps, la construction humaine et métallique laisse la place au palmier des Canaries qui a percé le toit pour embrasser le ciel. Une victoire du végétal qui en dit long. 

The most important component of the Mongols’ nomadic life is undoubtedly the traditional yurt. However, the yurt standing on this garden has nearly toured the world and is mixed with an African hut. The result is an architectural creation drawing its originality from these ancestral roots. And according to modern times, the man-made and metallic structure gave way to the Canary Islands palm tree which grew up through the roof of the structure to rise to the sky. A great success for the plants which speak volumes….

9/ Steppes attablées | Tables supplied in the steppe

Pennisetum vertigo et stipa se mettent à table. Un déjeuner virtuel avec les plantes qui évoque la steppe toute proche. Dans ces espaces nus, souvent pauvres en végétaux, la présence de vie est un miracle. Dans la steppe, grande plaine inculte, couverte d’herbe rase en plaques, on remarque vite un arbre isolé, une plante résistante aux vents et à la sécheresse. Ces lieux sont une invitation à penser la rareté. Lorsque tout est sur la table, que l’abondance est là, on l’oublie assez vite.   

Pennisetum vertigo and stipa have come to the table for a virtual lunch with plants evoking the nearby steppe. In such bare spaces, often very poor in plants, the presence of life looks miraculous. The steppe in this place appears as a large, uncultivated area covered with short-grass patches, the lone tree in the middle of nowhere, obviously resisting to high winds and drought, is immediately the focus of attention. Such places are appropriate to ponder on the sense of scarcity. And yet, as soon as plenty of food is on the table, which idea will prevail ?

11/ Dormir la tête au Nord | Sleeping with your head facing North

Le Nord géographique, le Nord magnétique. Repères sur la terre. Au pied des bouleaux nordiques, des pins Napoléon, au coeur d’un parterre de chrysanthèmes blancs, qu’il est bon de se coucher avec la tête au nord. Les principes chinois du « Feng Shui », préconiseraient de dormir dans cette position pour capter les bonnes ondes du « Qi », l’énergie vitale. Alors, pourquoi pas tenter le voyage dans les transats, accueillir Morphée et se réveiller en partance pour le pôle. Rencontrer en rêve l’âme d’un explorateur polaire, d’un Paul-Émile Victor, d’un Jean-Louis Étienne, d’un Jean Malaurie, pour fouler les déserts arctiques et revenir apaisé vers des climats plus doux.

The geographic north, the magnetic north as landmarks on the earth. There is no better way to have a good night’s pause than resting close to Nordic birches and lacebark pines, in a place surrounded by white chrysanthemum flower beds, with your head facing north. The Chinese Feng Shui precepts recommend sleeping in this position to capture the vital energy known as Qi waves. So why not try the voyage lying in the deckchairs, bid Morpheus welcome and wake up when leaving on the way to the Pole? And then have a dream recalling the famous explorers such as Paul-Emile Victor, Jean-Louis Etienne, Jean Malaurie and recalling their exploration in the desert of the Artic …. before quietly returning to milder climates.

12/ Tout autour du globe | All around the globe

L’oeil est déjà symbole dans l’antiquité. C’est l’oeil d’Horus des égyptiens, connu également sous le nom d’ Oudjat , porte-bonheur qui figurait sur de très nombreuses peintures ou amulettes. Il symbolisait l’invulnérabilité et la fertilité. Dans ce bassin, c’est une autre représentation du globe oculaire, un regard venu de l’antique civilisation minoenne, qui fixe obstinément le globe terrestre. Il questionne sans détour notre planète sera terre fertile ou désert stérile ? 

The eye has always had a symbolic value in Antiquity: The Eye of Horus – known under the name of Wadjat by the Egyptians – it was a lucky charm which appeared on many paintings, pendants and amulets. The eye symbolized invulnerability and fertility. This basin offers another sort of representation for the eyeball: a kind of gaze from the ancient Minoan civilization staring at the terrestrial globe. The question is unambiguous : will our planet be a fertile land or a barren desert ?

bassin, c’est une autre représentation du globe oculaire

13/ Le monde clématite | The Clematis world of

Plus de cent clématites « Nancy, Jour de la Terre » font le tour du jardin. Cette plante sait parfaitement s’adapter à des climats différents pour donner vie au béton. Elle peut aussi grimper sur les murs de Montréal comme ceux de Madrid, de Singapour… et bien-sûr, escalader les façades de Nancy. Chaque pot ponctue également les degrés d’une boussole imaginaire. Elle oriente l’homme dans la bonne direction, le respect du vivant. 

Crédit photo Nancy.fr

The “Nancy Earth Day” Ephemeral Garden is surrounded by more than one hundred clematis. This plant knows how to adapt perfectly to various climates and bring life where there is just concrete. It can also climb up on the walls of Montreal, Madrid, Singapore… and, of course, on the facades in Nancy. Each pot also punctuates the degrees of an imaginary compass and points people in the right direction, towards respect for the living.

Merci

Merci aux jardiniers de la ville de Nancy (photo dans la yourte°

L’envie des jardiniers de la ville de Nancy est toujours d’émouvoir le visiteur.

En observant sans détour le désert, ils proposent de mettre en scène le végétal. C’est vital.

J’espère que vous avez apprécié ces instants éphémères

©2020 by le blog de Jodanelle

41 commentaires sur “Jardin éphémère 2020 sur la Place Stanislas à Nancy ~ Ephemeral Garden

  1. Coucou Joëlle.
    Merci de cette jolie ballade. Tes photos sont très belles même si tu les as prise à main levée.
    J’adore ce genre d’article qui me fait découvrir une belle ville que je ne connais pas !
    Bon week-end à toi.
    Gros bisous

    J'aime

  2. Coucou Joëlle,
    J’avais découvert la photo avec la table sur ton post instagram.
    J’avais hâte d’en voir plus ! Même avec la pluie, on voit combien la visite est belle. ça offre un bon moment de s’aérer l’esprit !
    Bises et belle semaine
    Nathalie

    J'aime

  3. Coucou Joëlle ! 🙂 Comme tu t’en doutes, ce genre de manifestation, d’exposition, est tout ce que j’aime et j’aurais sûrement adoré ❤ Merci beaucoup de nous avoir partagé ce moment avec toi 🙂 Gros bisou et bonne journée ma Joëlle 🙂 Nathalie

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou Joëlle, la place Stanislas à Nancy est très belle. C’est une super idée de proposer un jardin éphémère. Moi l’amoureuse des jardins je suis sûre que cela me plairait beaucoup. Merci pour le partage. Bisous 😘

    J'aime

Répondre à Bleuette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s