Culture·Paysages Nature·Voyage

19e édition du jardin éphémère, place Stanislas

Helloo !

À Nancy, la place Stanislas s’enflamme pour l’ouverture de la 19ème édition du jardin éphémère  avec pour thème

« Le Feu effleure » 

Les jardiniers de la ville ont soufflé sur une flamme créatrice afin d’habiller la place d’arbres et de fleurs aux couleurs vives qui rappellent le feu, et d’ilots de verdure.

A la fois hommage aux soldats du feu et référence au changement climatique ce jardin sera un hommage aux soldats du feu, particulièrement éprouvés. Le jardin éphémère prend la forme d’un phénix au cœur d’un blason de sapeur-pompier. L’oiseau légendaire a la capacité de renaître de ses cendres, comme nos forêts régulièrement en proie aux flammes…

> Le Phénix sur un fil
Vortex-X, collectif d’artistes de Mulhouse, tisse des œuvres monumentales et éphémères avec des rebuts ultimes de l’industrie, de longues bandelettes blanches, fournies par la société Glatfelter. Ce sont elles qui relient dans les airs nancéiens la queue du phénix, symbole du jardin, aux toits de l’hôtel de ville

La photographie montre la nature, la force interne, ce « feu intérieur » qui a animé sauveteurs, pompiers dans ces moments tragiques.

Un hommage aux sapeurs-pompiers

Un Jardin en 13 scènes végétales autour d’un thème commun : le feu

13 scènes végétales mettant en exergue le feu qui peut détruire mais aussi régénérer, produire la vie.

Des plantes rougeoyantes, de nombreux bassins, des éléments métalliques symbolisant des branches calcinées rappellent qu’après le feu la nature reprend ses droits.

De grands tuyaux d’arrosages et des lanternes ont été installées à chaque entrée

Chez les soldats du feu, le tunnel d’entraînement, le tunnel de feu, est un laboratoire d’essais pour la tactique et les techniques à adopter dans des situations extrêmes. Il permet de simuler l’intensité, de prévoir l’impensable. Dans un déluge de flammes, il n’est pas question d’improviser. Chaque geste compte pour assurer la survie du sauveteur. Pour un jardinier, le tunnel de feu est tout autre. Il est havre protecteur sous sa canopée de bois rougeoyante ou ses tiges dressées, entremêlées, plessées. L’homme s’y sent protégé des éléments, pour un temps. Dans l’Éphémère, l’esthétique l’emporte toujours sur la technique.

Ecologie urbaine et œuvre monumentale

L’invitation « à la flânerie et à la promenade » cette année « est la vitrine de l’écologie urbaine et du savoir-faire des jardiniers de la Ville.

Une bien jolie balade entre nature et ville !

©2022 by le blog de Jodanelle

Publicité

22 commentaires sur “19e édition du jardin éphémère, place Stanislas

  1. Ah déjà que la Place est magnifique mais fleurie la ballade doit être excellente!
    Belles couleurs d’automne!
    La plupart des incendies est déclenchée par des personnes : aberrant!
    Bon week-end à toi ( j’espère que les températures à l’Est sont clémentes ? )

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s